À la recherche d’icônes

L’icône, chez nous, c'est la veste Rainforest. Colorée, à l’identité forte, si pleine de vie qu’elle s’est affirmée comme le symbole d’appartenance à la grande famille Napapijri.
Mais ce n’est pas tout.
Une ribambelle de symboles et de sons façonne la définition du mot à chaque instant. Il faut saisir ces opportunités, ces moments éphémères.
Qu’est-ce qu’une icône de nos jours ?
Nous avons fait appel à la photographe britannique Olivia Rose pour trouver une définition.
Elle nous a donné des photos.
Des portraits, aussi intimes que magnifiques, de deux icônes naissantes. Deux jeunes musiciens entre l’ombre et la lumière, dont le travail, en passe d’être reconnu, fait tomber des barrières. Nous avons pu capturer leur essence le temps d’un flash.
Les voici.

Oscar #Worldpeace :

Poésie urbaine et les petites choses de la vie

Oscar #Worldpeace, né à Tottenham et élevé dans le nord de Londres, a sorti son premier album, Debut, en 2017. Son écriture est brute, honnête. Il met son talent au service d’une cause : dénoncer les brutalités ordinaires et mettre en lumière les joies fugaces du quotidien. Écoute son single No White God, et tu sauras de quoi on parle.

Poppy Ajudha :

Un mot pour la décrire : soul

Une voix plus mûre que ses 23 ans, et un visage qui lança mille bateaux. Elle a tout pour elle : originaire du sud-est de Londres, elle touche au blues, au jazz, à la soul, et possède la légèreté audacieuse d’une voix puissante, mise au service d’airs mystiques et colorés dans les plus vives nuances. Son dernier EP, Femme, est sorti en Mars 2018.

La veste Rainforest :

Une icône intemporelle

Un coupe-vent coloré et imperméable : la Rainforest suffit maintenant à englober l’esprit jeune et optimiste, tourné vers l’avenir de Napapijri. Elle encourage l’expression de soi et l’acceptation, la tolérance et la liberté.